Pero by Aneeth Arora, notre amie de New Delhi

Aneeth Arora est une jeune créatrice, dont la marque Pero est distribuée chez Victoire depuis 2015. Encore presque inconnue à l’international, c’est une étoile montante dans son pays, où elle a été repérée par Sabyasachi Mukherjee, le Karl Lagerfeld indien. Son hiver est marqué par les carreaux Vichy oversize et un somptueux coquelicot géant, inspirés par Fifi Brindacier et son look d’écolière insoumise.

Aneeth Arora aime regarder les passantes dans les rues de New Delhi. L’élégance naturelle de ses concitoyennes la fascine. Celles qui ont craqué l’été dernier sur ses blouses en voile de coton brodées de perles chercheront peut-être les points communs avec la collection de cet hiver. Et bien c’est justement cette nonchalance chic, qu’elle essaie de retranscrire dans toutes ses collections.

Le processus de fabrication est traditionnel. Les tissus passent dans les mains des artisans, l’un après l’autre, chacun apportant son savoir faire. Ainsi, chaque pièce est unique.

Pourtant, on ne peut pas parler d’une mode ethnique. Les collections d’Aneeth Arora parlent aux femmes du monde entier, et c’est ce qui a permis à cette jeune fille au parcours atypique de se faire connaitre.

Aneeth Arora a étudié au National Institute of Fashion Technology de Bombay, la première école de mode indienne, qui fête ses 30 ans cette année. Mais elle a aussi étudié les techniques de fabrication du papier au National Institute of Design d’Ahmedabad, l’une des 10 meilleures écoles de design au monde.

A peine diplômée, elle a d’ailleurs présenté une première collection expérimentale de vêtements en papier. L’accueil a été plutôt mitigé, mais cela lui a permis d’être repérée. Le créateur Sabyasachi Mukherjee a été impressionné par la façon dont elle arrive à faire quelque chose de très international, en utilisant des techniques très artisanales. Depuis, elle a abandonné le papier, mais ce point fort lui est resté.

En 2009, Aneeth Arora crée Pero, qui signifie « porter un vêtement » en Marwari, la langue du Rajasthan. En 2011, elle reçoit une bourse du Vogue Indien. Depuis, elle essaie de se faire connaitre à l’international et défile à chaque fashion week indienne.

Pour sa collection de l’été prochain, elle a choisi de ne pas défiler dans le cadre de la Fashion Week, et a préféré organiser sa propre présentation. Vous pouvez voir la video sur notre Facebook « Victoire Paris ». Confidentiel, on peut déjà vous dire que vous trouverez aussi cette nouvelle collection chez Victoire à partir de février.