Alessandro Gherardeschi et la Beat Generation

L’art et la mode ont toujours marché main dans la main.
En 1937, à la demande d’Elsa Schiaparelli, Dali peignait un gigantesque homard rouge sur une robe en organdi blanc :

En 2012, Raf Simons transformait les toiles abstraites de Sterling Ruby en robes du soir, Dior.

L’art et la mode, ce sont justement les deux passions du créateur toscan, Alessandro Gherardeschi.
Sa collection capsule, Beat Generation, est entièrement dédiée à ce mouvement artistique des années 50, qui inspira le mouvement hippie européen.

Le vestiaire masculin repeint à la main :

Chaque pièce est fabriquée et peinte à Prato, en plein coeur de la région du textile italien.

Ensuite, pour se procurer ses raretés, il n’y a pas 36 solutions. Il y a son unique boutique, au centre de Florence, ou la poignée de boutiques qui lui ont fait confiance depuis le début.

Ces boutiques, Alessandro Gherardeschi a tenu à leur rendre hommage avec ce T-shirt en série limitée : Bauhaus à Hong-Kong, Off For Man à Berlin, Capsula à Moscou, et (sur l’épaule droite) Victoire Paris, Victoire Saint-Barth, Victoire Saint-Tropez… Il aurait pu ajouter toutes nos boutiques, car nous l’aimons tous, mais il n’y aurait pas eu assez de place !

Et pour les femmes Victoire, une collection de chemises à porter nouées sur une jupe tout l’été.