Mon premier blouson en cuir

Le blouson en cuir que l’on a usé jusqu’à la doublure et qu’on passe sa vie à rechercher.

C’était un bomber en cuir. Avec ses extrémités en bord côte caractéristiques, au col, aux poignets, à la taille. Ce n’était pas une coupe boule, non ! C’est bien toute la difficulté. Lui ne faisait pas ce bourrelet à la taille qui donne l’air pépère. Mon bomber était gaulé comme un avion de chasse. Pas la brute épaisse, il était souple et doux au toucher…

Je viens de trouver son petit frère. Celui qui coche toutes les cases.

Un bomber 100% agneau, parfaitement ajusté, avec des bords à grosse côte et deux poches plaquées. La fermeture à boutons n’est pas conventionnelle pour un bomber. Mais les premiers modèles de blousons aviateurs des années 20 étaient à boutons, et la fusion est parfaite.

Si vous n’avez jamais osé, c’est le « premier blouson en cuir » idéal. Mais attention danger, vous risquez ensuite de passer votre vie à le rechercher…