Quel whisky avec quel écossais ?

Avec un pantalon écossais ? Facile. Un single malt Talisker.

Talisker est l’unique et très renommée distillerie de la spectaculaire île de Skye. Un concentré d’écosse et un pantalon radical.

Avec une chemise écossaise ? Un Armorik Dervenn.

La France s’est remonté les manches et distille désormais des whiskys de grande qualité. On parle même d’une révolution en marche. Dans cet article de Slate, Nicolas Julhès, le patron de la Distillerie de Paris, est même prêt à parier sa propre chemise : « Dans quinze ans, les meilleurs whiskies au monde seront français. (…) nous possédons les meilleurs spécialistes du vieillissement, de l’élevage, de l’assemblage, qui œuvrent depuis toujours dans le vin et le cognac. Le poste de maître de chais n’existe pas en Écosse, où ce sont les maîtres distillateurs et assembleurs qui ont la main. Mais il existe en France, et va s’inviter de plus en plus dans le whisky. Cela va tout changer. »

http://www.slate.fr/story/113649/whisky-francais-bientot-meilleur-monde

Avec une casquette écossaise ? Un whisky de l’espace.

Quand on porte une casquette à carreaux, on peut intellectualiser, alors allons-y franchement. En 2011, la distillerie écossaise d’Ardberg a envoyé des échantillons de whisky dans l’espace pour analyser le vieillissement en orbite. De retour sur Terre, après 4 années dans la station spatiale internationale, l’alcool a été goûté par des experts.  Selon eux, le spiritueux a un goût de fumée bien plus prononcé. Bill Lumsden, le directeur de la distillation, affirme qu’il « n’avait jamais senti cela avec du whisky vieilli sur Terre ».