Teinture d’un pull en cachemire en 5 étapes

Cet hiver, Victoire collabore pour la première fois avec Zanieri, l’expert italien des cachemires et de la couleur. A cette occasion, voici tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la teinture d’un beau pull.

1.

Le cachemire brut est nettoyé avec précaution pour purifier à fond les fibres du fil.

2.

Des maitre teinturiers élaborent le spectrophotomètre et calculent les proportions de colorants nécessaires, en combinant les coloris de base. La formule tient aussi compte de la base de couleur du cachemire, sujet à des variations naturelles.

3.

Le fil est plongé dans le bain de couleur.

4.

Les maitres teinturiers font un contrôle visuel dans une pièce spéciale, avec un éclairage étalonné « lumière du jour ». Ils comparent le fil qui vient d’être teint avec les échantillons du catalogue historique des bains de couleur conservés dans les archives.

5.

L’eau est dépurée biologiquement et soumise à des analyses chimiques et physiques avant d’être restituée à l’environnement.

Une autre technique, le « teint en pièce » :

La technique que nous venons de détailler s’appelle le « tissé teint », c’est à dire que le fil est teint avant que le pull soit tricoté. Cela permet notamment de tricoter avec des fils de couleurs différentes, comme le pull présenté ci-dessus.

Mais à l’aide de machines à mouvement rotatif et irrégulier, on peut aussi teindre directement les vêtements à l’endroit, cela s’appelle le « teint en pièce » ! La couleur est nuancée, comme blanchie au niveau des coutures, et fait ressortir l’aspect naturel du cachemire. Pas la peine de vous montrer des photos, ça ne rend rien, mais ça vaut vraiment le coup de venir voir le résultat sur place.

Rendez-vous chez Victoire Homme !